Banner

Une croissance accélérée pour l’activité pompe à chaleur air-eau en Europe

Nov 30, -0001 | Aquarea Air/Eau

Premier fabricant japonais1 à lancer un nouveau produit domestique utilisant un réfrigérant naturel

Investissement d’environ 50 milliards de yen pour augmenter la production et renforcer le développement technologique et le marketing

 

L’entreprise a pour objectif de lancer trois nouveaux modèles respectueux de l’environnement à usage résidentiel (avec différentes capacités de chauffage), utilisant des réfrigérants naturels en Europe d’ici mai 2023. C’est une première pour un fabricant japonais1, qui prévoit de doubler sa gamme d’ici fin mars 2026 (fin d’exercice fiscal). Afin de répondre à la demande, Panasonic investira environ 50 milliards de yen d’ici le 31 mars 2026 pour renforcer la capacité de production de ses usines en République tchèque et en Malaisie et pour améliorer les compétences de développement technologique de son centre de R&D, tout en renforçant son marketing et son activité de maintenance, via des solutions basées sur le cloud.


Le système de chauffage Aquarea capture l’énergie présente dans l’air pour créer de l’eau chaude domestique. En Europe, la demande augmente pour cette technologie à faible impact, grâce à des émissions de CO2 réduites par rapport aux systèmes de chauffage utilisant des énergies fossiles.

Panasonic a commercialisé ses pompes à chaleur Aquarea pour la première fois en Europe en 2008, et développe depuis ces systèmes économes en énergie. Elle a également amélioré cette technologie grâce à ses solutions Eco Cute2 et à ses climatiseurs. Parmi les fonctionnalités clés, la fonction chauffage reste identique dans les régions froides mais peut également être utilisée pour le refroidissement dans les zones plus chaudes. Des services de suivi à distance sont disponibles sur le cloud. Voici les trois piliers sur lesquels repose la stratégie de croissance de l’activité pompes à chaleur air-eau :

 

1. [Technologie environnementale] 2023 verra le premier lancement par un fabricant japonais1 de produits utilisant des réfrigérants naturels avec une gamme qui doublera d’ici fin mars 2026.

Les impacts sur le réchauffement climatique des hydrofluorocarbones (HCF)3 utilisés dans les réfrigérants des climatiseurs et équipements similaires conduisent à leur élimination progressive de la production et de la consommation dans le cadre du protocole de Montréal4 (amendement de Kigali) d’octobre 2016, qui est entré en vigueur en janvier 2019. Les fabricants de climatiseurs doivent opter rapidement pour des réfrigérants à faible impact.

En mai 2023, Panasonic sera le premier fabricant japonais1 à lancer trois nouveaux modèles pour applications résidentielles (avec différentes capacités de chauffage) dans sa gamme, utilisant du R290, un réfrigérant naturel à très faible impact. L’objectif est de doubler cette gamme d’ici fin mars 2026.

 

2. [Refonte organisationnelle] Environ 50 milliards de yen seront investis pour booster la production et améliorer le développement technologique et le marketing.

Panasonic investira environ 50 milliards de yen d’ici fin mars 2026 afin de booster la production, d’améliorer le développement technologique et de renforcer le marketing afin de répondre à la forte demande pour des systèmes air-eau en Europe. Actuellement, ces produits sont fabriqués au sein de nos usines en République tchèque et en Malaisie. À moyen terme, nous développerons largement cette capacité de production avec pour objectif de fabriquer 1 million d’unités. D’ici fin mars 2026, l’entreprise agrandira de 50 % ses centres de formation et ses showrooms afin de fournir aux installateurs les techniques et compétences nécessaires sur l’utilisation du R290 et d’autres réfrigérants naturels, proposant ainsi un programme de formation complet.

Par ailleurs, nous ouvrirons en 2023 un centre de R&D en Europe consacré aux questions relatives à la qualité de l’air et à l’activité climatiseurs, incluant la gamme de pompes à chaleur air-eau. Ce centre permettra de renforcer le développement technologique pour répondre rapidement aux besoins locaux.

 

3. [Améliorer les points de contact avec les clients] Nous développerons l’activité de solutions de maintenance en nous appuyant sur le cloud et en renforçant nos équipes d’ingénieurs.

Aujourd’hui, Panasonic surveille ses équipements en Europe en utilisant le cloud pour suivre en permanence le statut de fonctionnement des systèmes air-eau et détecter les anomalies en temps réel. Nous avons également mis en place une structure au Danemark afin d’inspecter rapidement des équipements et procéder à des réparations sur site. Cette activité de maintenance sera étendue à d’autres pays européens pour garantir la sécurité, la fiabilité et la facilité d’utilisation de nos produits sur le long terme. Notre équipe d’ingénieurs experts et nos services commerciaux et clients seront ainsi renforcés.

À l’avenir, l’entreprise ajoutera des fonctionnalités de prédiction des anomalies via le cloud et utilisera l’IA pour réduire les pertes de chaleur lors des échanges thermiques. Nous proposerons également un contrôle total de la qualité de l’air et des équipements de climatisation pour offrir un confort et des économies d’énergie améliorés grâce à des solutions qui répondront parfaitement aux besoins des clients.


Panasonic cherche avant tout à créer des espaces confortables et respectueux de l’environnement en tirant profit de ses compétences en matière de technologies et de fabrication et en mettant son savoir-faire au service du quotidien de tous, depuis des années maintenant.

 

1.    Pour les produits pompes à chaleur air-eau résidentielles ayant les fonctions de chauffage et de refroidissement et utilisant le réfrigérant naturel R290 en Europe. Étude menée par Panasonic, données au 3 octobre 2022.

2.    Chauffe-eau thermodynamique qui utilise le réfrigérant naturel connu sous le nom « Eco Cute » au Japon.

3.   Exemples incluant le R410A, une alternative aux CFC, qui a un impact environnemental élevé.

4.   Accord environnemental qui vise à protéger la couche d’ozone. Son objectif est de réduire la production et la consommation de substances qui peuvent détruire la couche d’ozone. Ce protocole a défini un agenda pour réduire l’utilisation de ces substances.

 

Photos

Catégories